Dernières photos avant le déménagement :'(

La véritable dernière page de ce blog et cette rénovation va se tourner d’ici quelques mois, aussi j’en profite pour faire quelques photos des coins et autres petits détails que je n’avais pas pris la peine de montrer.

Beaucoup de choses à dire là, comme la porte de l’escalier à droite laisser brute après ponçage, les stickers muraux habilement placés, l’aquarium qui trône sur le haut de mon vieux buffet d’étudiant, etc …

J’avais créé dans la plinthe des meubles un rangement astucieux pour les plats et autres accessoires du four.

Pour ceux qui se souviennent de la porte “invisible”, est-ce que vous remarquez le petit bouton en métal à coté de la bouteille de Coca Zéro tout en haut à droite ?

Il s’agit en fait d’une tige filetée qui coulisse et vient pousser la porte de l’autre coté pour qu’elle s’ouvre.

Du coté des toilettes, nous avions installé un lave-main.

J’avais bien évidement peint le tuyaux d’évacuation (ma création impossible).

Et cela, c’est le cellier vu depuis les toilettes, très pratique pour stocker tout ce qui est nécessaire.

Bureau – enduit décoratif et moquette

Toujours dans le but de rendre plus homogène la maison, nous avons attaqué les travaux dans la troisième chambre qui fait office de bureau.

Nous avons fait le choix d’une moquette (premier prix) grise pour le sol et de l’enduit décoratif en 2 couleurs pour les murs : une sorte de beige et de marron terra-cotta.

La pose de l’enduit terminée, j’ai mis de la colle pour moquette directement sur le parquet, en deux phases afin de pouvoir bien center le rouleau de moquette.

Ensuite, après avoir bien lissé la moquette sur la colle, j’ai découpé le surplus, en gardant environ 10-20 cm tout autour.

Enfin, j’ai arasé en dessous des plinthes, fraîchement repeintes

Cela donne un aspect cosy (même si les photos sont floues).

Voici une fois le bureau remis en place.

Hall – Plinthes et peinture des portes

J’ai poncé les côtés donnant sur le hall des 5 portes. Ensuite je les ai peintes avec de la sous-couche bois.

J’ai fait de même avec les plinthes d’origine, et franchement cela donne un sacré coup de jeune.

Je ne sais pas si vous vous rappelez d’avant, mais cela a vraiment rien à voir.

Il reste le fil de téléphone qui traîne, mais on trouvera bien un moyen de le rendre plus discret.

Hall – Parquet

La pose du parquet s’est révélée plus difficile que je le pensais, à cause des nombreuses coupes dans des petits espaces, mais j’y suis arrivé et le parquet est posé.

J’ai fait ça sur deux week-end, ayant pas mal de choses à faire même temps, il ne manque plus que les plinthes et les seuils porte : cela change complètement, et c’est même dommage que cela ne soit pas une vrai pièce, car cela risque d’être l’endroit le plus abouti du deuxième étage.

Lire la suite

Hall – Casse du carrelage et enduit

Suite au passage de l’agent immobilier, nous avons décidé de nous attaquer au hall du deuxième étage.

En effet, il nous a conseillé de finir un peu en posant un lino sur le vieux carrelage tout moche et cassé, et en mettant un peu de peinture sur les murs que l’on avait détapissés.

Après y avoir regardé de plus près, on s’est aperçu que par endroit le carrelage ne tenait pas, était cassé ou bien dépassait parfois de 1 cm, ce qui faisait un mauvais support pour le lino. Les murs quant à eux étaient couvert de trous, de bosses et de fissures, parfois profondes.

Lire la suite

Escalier – Carrelage de l’entrée et peinture des portes

Globalement la cage d’escaliers de l’entrée est terminée : j’ai fini de passer le vitrificateur et le carrelage est posé.

Il ne reste plus qu’a nettoyer le lambris et reposer les quarts-de-rond et champlats à la jonction entre l’enduit, le lambris et la porte d’entrée.

Le carrelage, identique à celui du premier étage, ainsi que les plinthes sont posés et jointés.

C’est tout de même mieux que l’ancien “tout pas beau”. En plus avec les portes peintes en blanc, l’entrée a une autre allure.

La porte du haut a aussi été peinte côté escalier.

C’est nettement plus accueillant, n’est-ce pas ?

Escalier – Béton surprise

Parallèlement à la teinte des escaliers, je me suis penché sur le carrelage de l’entrée : au départ je voulais le conserver, mais toujours dans un soucis d’harmonie j’ai décidé de le recouvrir du même carrelage qu’au premier étage.

J’ai donc passé du primaire d’accrochage sur les carreaux, mais en testant la pose je me suis aperçu que cela n’allait pas passer en hauteur et que certains carreaux bougeaient. 

Lire la suite

Escalier – Ponçage, décapage et teinte des marches

Afin de redonner un peu d’éclat aux marches d’escalier, qui ont subit l’usure du temps et les travaux, j’ai décidé de les revernir.

Pour cela, j’ai d’abord tenté de les poncer sans réel succès même après plusieurs heures. J’ai donc appliqué un décapant sous forme de gel qui a permis d’enlever un peu de vernis.

J’ai passé une sous-couche spécial bois, permettant de revenir à une teinte plus brute. Bien sur, j’ai fait une marche sur deux pour pouvoir monter et descendre, pas bête, hein ?

Ensuite passage de 3 couches de vernis : la teinte est volontairement plus claire que l’originale, afin de se rapprocher de celle des lambris et de la porte d’entrée.
La contre-marche sera de cette manière bien intégrée au reste.

Ensuite, on passe aux autres marches : pour l’instant cela brille, mais cela va s’atténuer avec le temps et la poussière.

Escalier – Fin du placo, peinture et enduit

Cela n’a pas été facile mais j’ai réussi à plaquer le reste du mur en bas, côté garage. Maud a fait les bandes et les joints comme d’habitude.

Après avoir protégé l’escalier et les lambris restant, j’ai passé une bonne couche de peinture placo sur tous les murs.

Déjà en blanc cela change radicalement l’aspect, même si on voit encore les défaut des murs non-plaqués.

Les murs plaqués eux sont bien lisses : dommage que je n’ai pas pu (techniquement) faire toute la cage d’escalier.

Sur une chute de placo, j’ai fait un test avec l’enduit choisi, couleur coquille d’oeuf, avec un effet crépi pointes écrasées : il parait rose sur la photo mais c’est plus jaune.

Cinq jours plus tard, armés d’un rouleau nid d’abeille et d’un platoir, j’ai attaqué l’enduit des murs.

Ce n’est pas tout a fait sec, mais déjà l’escalier a une autre gueule.

En plus, on garde beaucoup de luminosité : l’effet n’est pas tout a fait le même sur le placo (lisse) que sur les murs, mais dans l’ensemble c’est très beau.